Pour une méthanisation raisonnée

 

2012-05-13_Nordsee-Luftbilder_DSCF8495
Méthaniseur (Allemagne). Photo: Martina Nolte, Lizenz: Creative Commons by-sa-3.0 de

J’ai participé dimanche dernier à la conférence sur la méthanisation organisé par le collectif citoyen de Gramat dans le Lot, l’occasion de mesurer un peu plus les enjeux de la transformation de déchets en énergie.

Je tiens à remercier le collectif de Gramat, non seulement pour m’avoir invité, mais surtout pour l’organisation de cet évènement qui a permis d’élever notre réflexion. Je tiens également à remercier les experts qui ont participé et ont éclairé nos connaissances sur un sujet si sensible.

Bien entendu, favorable au développement des énergies renouvelables, nous sommes pour un soutien aux projets de méthanisation, mais à condition que celle-ci-ci soit raisonnée. Dans l’état actuel des choses, il est difficile d’évaluer les conséquences engendrées par un projet de si grande ampleur.

Dans l’intérêt de l’environnement, et des populations, le développement de projets de méthanisation ne devrait se faire qu’à la condition d’assurer la préservation des sols karstiques, et de manière générale, la protection du droit des sols. Plus particulièrement, les risques pour les nappes phréatiques et la qualité de l’eau.

Il est de la plus grande importance que la population s’empare de la question en interpellant directement les diverses autorités, et ce afin qu’émerge un débat public sur le problème. Au vue des conséquences dramatiques que pourrait avoir un épandage à grande échelle, il est légitime, et responsable, de s’interroger sur la viabilité de tels projets.

Pour ma part, je pense qu’il en est aussi de la responsabilité des élus, de soutenir la mise en place d’un débat réel qui prenne en compte le droit de précaution. J’invite le collectif de Gramat, mais aussi tous les habitants inquiets, à saisir leurs élus locaux sur cette question et faire émerger une réflexion commune.

Publicités