Après le 12: la lutte continue!

La journée du 12 septembre est un énorme succès : 400 000 manifestants en France et ce malgré la campagne de dénigrement et de désinformation menée par le gouvernement et les médias contre les syndicats de salariés et d’étudiants et tous les citoyens qui refusent la remise en cause du Code du Travail.

Mais rien n’est joué et il est plus que jamais de notre devoir de faire preuve d’une solidarité sans failles avec toutes celles et tous ceux qui veulent faire barrage à l’application de cette loi scélérate.

C’est pourquoi, nous appelons à nouveau à l’amplification de ce mouvement contestataire. Ainsi nous serons aussi présents aux côtés des syndicats le 21 septembre ainsi qu’à tous les rendez-vous nationaux (23/09) et décentralisés permettant de combattre ces reculs sociaux sans précédent.

Et si la politique intérieure est fortement critiquable, que dire de la politique internationale avec des choix gouvernementaux qui s’inscrivent dans une logique de guerre. Nous invitons donc à une très large mobilisation et participation le 23 septembre aux diverses initiatives décentralisées organisées par le mouvement de la paix ; en effet nous devons exiger une politique extérieure de la France au service de la sécurité humaine collective, du développement et de la solidarité internationale. 
Communiqué de presse des élus Communistes et Apparentés du Groupe NMeC de la Région Occitanie.

Yolande Guinle, Marie Piqué, Mylène Vésentini, Patrick Cases, Nicolas Cossange, Jean-Luc Gibelin, Serge Regourd.

Publicités