Maisons et centres de santé pluri professionnels, où en sommes-nous ?

2017-06-08-15-34-41-900x600

Présente à la Fête de l’Humanité ce weekend, j’ai participé à l’un des débats sur le thème de la santé, plus particulièrement la lutte contre la désertification médicale, le développement des maisons et centres de santé pluridisciplinaires et la politique volontariste de la région Occitanie. Voici quelques-uns des points que j’y ai mis en avant.

L’offre de santé et l’accès aux soins de proximité reste un enjeu majeur d’aménagement du territoire. L’Occitanie connaît actuellement une dégradation de sa densité médicale avec une chute enregistrée de 13.6% à 9% entre 2007 et 2016.

Dans ce contexte, le soutien de la Région a plusieurs objectifs:

  • Favoriser le regroupement des praticiens dans des structures favorisant l’exercice pluri-professionnel
  • Pérenniser l’offre médicale de proximité
  • Développer l’égalité d’accès aux soins dans les territoires déficitaires
  • Un aménagement du territoire équilibré

Le soutien de la région dans ce domaine consiste à l’attribution d’une subvention d’investissement pour la construction ou la réhabilitation de bâtiments, soit pour des projets de maisons de santé, ou des centres.

  • Maisons de santé: 20% d’une assiette éligible comprenant les travaux et les honoraires, plafonnée à 650 000 euros HT, soit un maximum de 130 000 euros par projet
  • Centres de santé : 30% d’une assiette éligible (travaux, honoraires maîtrise d’œuvre, mobilier et matériels médicaux) plafonnée à 650 000 euros, soit un maximum de 195 000 par projet.

Il est important de noté que le taux d’aide publique ne peut dépasser 80%. L’aide est dirigée vers les communes, communautés de communes et d’agglomération, et les organismes de santé à but non lucratif.

Lors de la commission permanente de février dernier, le conseil régional a voté de nouveaux critères plus larges de soutien aux projets de création de maisons de santé et de centres de santé pluri professionnels. Depuis l’adoption de ce nouveau dispositif, la Région est désormais prête à soutenir les projets éligibles. Quatre seront présentés au conseil régional au mois d’octobre prochain.

Deux Maisons de santé, dans la commune de Montréjeau (31) et la communauté de communes Conflent-Canigou (66), ainsi que deux centres de santé au sein de la communauté de Cazals-Salviac (46) et à Nimes (30) avec l’Union des gestions des œuvres sociales mutualistes (UGOSMUT).

Publicités