HLM et Territoires, quelles perspectives pour le nouveau quinquennat?

ush,1

Je serai présente aujourd’hui et demain au 78eme congrès de l’union sociale pour l’habitat à Strasbourg, pour débattre autour du thème : « HLM et Territoires, quelles perspectives pour le nouveau quinquennat ?

Alors que le gouvernement annonce toujours plus d’économies, notamment en baissant les APL des locataires du secteur social, je tiens ici à réaffirmer l’engagement de la région Occitanie, au travers des dispositifs mis en place, à mettre en œuvre des politiques publiques répondant aux besoins, préservant la qualité de vie des habitants et promouvant un développement économique pourvoyeur d’emploi.

C’est ainsi qu’en Occitanie, le conseil régional contribue au financement d’opérations d’amélioration et de rénovation de logements communaux locatifs à vocation sociale, ainsi qu’à l’amélioration et la requalification de l’offre en logements communaux, notamment dans les territoires ruraux.

Cet effort émane avant tout de notre conviction que le logement social constitue un outil de diversité important qui répond à des besoins sociétaux, en zone urbaine et en zone rurale, pour aider à la décohabitation, au logement des salariés comme des populations fragiles, ou encore des étudiants.

Malheureusement cet effort n’est pas soutenue par le gouvernement. L’approche de baisser les aides au logement, puis de les compenser par une baisse équivalente des loyers est une approche politique profondément injuste qui ne prend pas en compte la question du logement dans sa globalité. En demandant aux bailleurs sociaux de compenser la baisse des APL, c’est tout le secteur du logement social qui est menacé. L’humanité de ce jour nous apprend que « le monde HLM » est « vent debout contre le projet Macron ». Comment pourrait-il en être autrement, alors que l’on rabote la capacité à construire et rénover ?

Publicités