Éducation. Halte à la valse des chefs d’établissement !

lycee

Loin de la « révolution » promise par le candidat Macron, la politique du « concentré, recentré » en matière d’éducation dans le Lot soulève de nombreuses inquiétudes quant à la stabilité et pérennité des établissements. En effet, les nouvelles méthodes de « management » de l’Éducation Nationale, font que le lycée de Saint-Céré en est à son quatrième chef d’établissement en 10 mois !

Je tenais à apporter tout mon soutien aux personnels et parents d’élèves du lycée Jean-Lurçat qui m’ont alerté de leurs inquiétudes pour l’avenir de leurs établissements et « les conséquences que cette nomination pourrait avoir sur la stabilité et la pérennité des deux établissements ».

Disponible pour toute intervention auprès du DASEN, je soutien leur combat pour que tous les élèves lotois puissent aborder la prochaine rentrée scolaire dans les conditions de sérénité nécessaires à leur éducation. Je soutien également la démarche de la délégation des personnels du lycée qui a décidé d’interpellé le DASEN du Lot ainsi que les élus parlementaires « dans l’espoir d’obtenir une audience auprès du ministère de l’Education Nationale ». Plus que jamais, nous devons tous être solidaires de ceux qui se battent pour un droit d’accès à l’éducation, équitable dans tous les territoires, pour une école de l’égalité et du partage !

Publicités