Inauguration de la Maison de Région de Cahors par la Présidente d’Occitanie Carole Delga

A l’occasion de l’inauguration de la Maison de Région de Cahors, j’ai répondu aux questions du journal trimestriel communiste Rouge Espoir. Je vous retranscris ici l’entretien qui porte sur l’utilité de ces Maisons de Région:

Inauguration de la Maison de Région de Cahors. Entretien avec la Vice-Présidente Marie Piqué

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, sera ce 28 juin à Cahors pour inaugurer la maison de région, récemment installée dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Vice-Présidente aux solidarités, la communiste Marie Piqué sera aux côtés de la présidente pour cette journée d’inauguration. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions concernant ces maisons de région déployées dans tous les départements. Entretien.

Rouge Espoir: La région Occitanie déploie actuellement ses maisons de région dans chaque département. Quel est l’enjeu pour le conseil régional à se déployer sur les territoires ?

Marie Piqué : La proximité de la collectivité régionale avec les femmes et les hommes de ce nouveau, et grand, territoire est un engagement « fort et une priorité absolue » pour la Région Occitanie. Afin de conserver cette proximité avec les territoires, le conseil régional s’appuiera sur les Maisons de Région, dans chaque département, à la fois pour accompagner les entreprises et les porteurs de projets, développer l’orientation et la formation, et répondre aux besoins des transports

RE : Ces « antennes » auront donc le rôle de permettre à la collectivité d’exercer ses compétences sur le terrain ?

MP : Début 2019, chacun des 13 départements d’Occitanie comptera sur son territoire une Maison de la Région. Si leur vocation première est de renforcer la présence de la Région au plus près des citoyens pour leur offrir plus de service public de proximité, ces Maisons seront aussi des lieux d’échanges, de rencontres, d’animation, des centres de ressources. Elles seront ouvertes, elles seront les vôtres.

RE : Ces maisons vont permettre l’application de politiques régionales importantes, notamment les transports ?

MP : Oui tout à fait, la région exerce désormais les compétences de transports scolaires et interurbains. Des agents spécialisés du service public régional des transports seront présents dans les locaux de la Maison de la Région de Cahors pour vous informer sur les transports scolaires (de la maternelle au lycée) et les transports non-urbains. Cela inclue l’Information sur les réseaux, horaires et tarifs, les inscriptions, création ou renouvellement de la carte de transport, et enfin la gestion des réclamations et demandes de dérogations.

RE : En termes d’information et de relationnel, ces maisons vont-elles jouer un rôle ?

MP : La maison de région assurera aussi une mission d’information et de conseil sur les politiques régionales. Cela implique l’aide au montage de dossier de subvention et la transmission aux directions concernées par le projet. La maison facilitera aussi l’accès à toutes les brochures et plaquettes d’information réalisées par la région. Les locaux permettront de plus d’accueillir des réunions.

RE : Autres « grandes » compétences régionale, la formation et l’apprentissage sont au cœur de l’actualité. Quel rôle vont jouer ces maisons dans l’exercice de cette compétence de toute importance ?

MP : Quels que soient la situation et l’âge, un agent spécialisé est à disposition pour offrir un accueil et un accompagnement ciblés, avec diagnostic de la demande et orientation vers le partenaire compétent ou un dispositif pertinent. Cela inclue l’information sur la formation professionnelle : les formations pour les demandeurs d’emploi, les écoles régionales de la 2e chance et les écoles régionales du numérique. Concernant l’apprentissage : les aides aux apprentis (permis de conduire, hébergement, restauration, équipement professionnel…), les CFA et lieux de formation, la recherche d’un employeur d’apprentis (via l’application régionale Anie). Enfin, seront aussi accessibles les informations et accompagnement pour l’orientation professionnelle, dont la mise à disposition d’un espace documentaire et numérique, ainsi qu’un service de conseil et d’informations sur les métiers.

RE : Autre sujet majeur, ces maisons ont-elles un rôle sur le plan économique ?

MP : Oui tout à fait, avec notamment la mission d’accompagnement aux acteurs économiques locaux. L’équipe de l’agence régionale de développement économique et d’innovation Ad’Occ a comme mission d’accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie, dans la création, l’implantation, l’innovation, la croissance, le financement, l’export, la transmission et la reprise d’entreprise. La maison de région participe aussi à informer les entreprises du territoire sur toutes les aides régionales et dispositifs disponibles et aidera au montage de dossiers de subventions. Ces maisons auront aussi un rôle à jour pour favoriser, en partenariat avec l’ensemble des acteurs du développement économique, la création d’emplois et de valeur sur l’ensemble du territoire.

Publicités