Péage de Gignac. Arrêtons la chasse aux syndicalistes!

DSCN3284

Dans ce “nouveau monde” tant crié par Macron et son gouvernement, les vieilles pratiques sont loin d’avoir disparues. Ainsi, de grands groupes tels que Vinci continuent leurs chasses aux syndicalistes, signe d’un malaise démocratique latent.

J’ai apporté hier mon soutien à notre camarade syndicaliste et militant communiste William Gout, entendu comme témoin dans le cadre d’une enquête de la gendarmerie sur l’opération de “blocage” du péage de Gignac le 28 juin dernier à l’appel de l’intersyndicale FO – CGT. L’enquête est diligentée suite à une plainte du groupe Vinci.

En ma qualité d’élue de la République, j’ai accompagné William tout au long de son audition, et je serai présente mardi prochain aux côtés du deuxième camarade syndicaliste qui sera lui aussi entendu par les gendarmes.

A l’heure où les droits élémentaires sont de plus en plus remis en cause, voire bafoués, plus que jamais nous devons être solidaires et unis face à ces grands groupes dont la seule feuille de route est le taux de profit.

DSCN3279.JPG

39454362_1828806200548167_972052322874032128_n

Publicités