Innov’Hand. Conférence annuelle Handicap: l’innovation au service de l’accessibilité

image (1)

Pour la troisième année consécutive, ce rendez-vous annuel marque votre engagement et celui de la Région à poursuivre cette démarche en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Quand nous avons commencé à travailler à cette 3ème édition, notre objectif était d’affirmer notre volonté de construire une politique régionale de manière ouverte et participative, de moderniser l’institution par l’instauration d’une réflexion transversale et de promouvoir une culture de l’innovation. En commençant par notre propre fonctionnement interne avec la sensibilisation et la formation d’agents de la collectivité sur la thématique de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Deux constats se sont imposés lors des réunions de travail de l’instance de dialogue.

  • Nombre d’innovations et de produits à destination des personnes en situation de handicap sont inadaptés aux besoins de leurs utilisateurs, du fait notamment de l’absence d’inclusion des bénéficiaires dans le processus créatif.
  • Elles ne sont pas uniquement des bénéficiaires, des ayant-droits ou des usagers, elles ont aussi des ressources et des compétences à offrir, pour construire une offre plus adaptée.

A partir de ce constat et de cette demande relayée par l’Instance de dialogue, l’objectif de la journée IN NOV HAND repose sur la rencontre des usagers en situation de handicap demandeurs de nouveaux produits et services avec les porteurs de projet qui travaillent à développer cette offre, de façon à améliorer l’adéquation entre demande et offre de services.

L’innovation est, aussi, un levier pour une société plus solidaire et chacun doit pouvoir entrer dans le cercle de ceux qui inventent le monde de demain.

Pour nous aider dans cette démarche, nous avons mis en place un comité technique de l’événement piloté par la Direction des Solidarités et de l’Egalité, en intégrant plusieurs directions de la Région et l’appui d’AD’OCC, et cela pour une plus grande transversalité dans l’organisation.

Dans le cadre de la préparation de cet évènement, a été initiée la formation en interne d’une équipe de 15 agents volontaires sur les méthodes de design inclusif. Ils/elles pourront ainsi assister les entreprises dans les ateliers de l’après-midi en lien avec les designers professionnels du « Collectif la Bobine ».

Enfin, un programme dédié à la réflexion, l’expérimentation, mais aussi à l’expression pour tous et toutes a été élaboré. Nous aurons donc le plaisirs d’accueillir ce matin 2 conférenciers. Véronique CSANYI-VIRAG, Psychologue du travail & Consultante RH pour interroger la question de l’inclusion comme source d’innovation. Et Philipe TROTIN, Directeur Accessibilité chez Microsoft France, animera le débat sur Le Design Inclusif au service de l’accessibilité.

Seront ensuite présentés 6 exemples régionaux d’organisations ayant utilisés la méthode de design inclusif dans leur réalisation. Pour cela, la Région a lancé un appel à contribution à l’attention des entreprises, des laboratoires de recherche et des associations pour venir présenter sous forme de poster des produits qui ont été quo-construits et pensés en Design Inclusif, c’est-à-dire avec les bénéficiaires et notamment des personnes en situation de handicap. Six d’entre eux viendront faire la présentation de leur initiative à titre d’exemple.

Un second volet de cet appel à contribution concerne, l’expérimentation, les jeunes entreprises aux projets en cours de réalisation afin de les accompagner dans la construction de leur projet intégrant cette méthode d’approche inclusive. La Région a souhaité offrir un espace d’expérimentation au sein même de cette journée pour plus de 12 entreprises/laboratoires et près de 120 participants, répartis en 4 thématiques : formation et emploi, santé et bien-être, mobilité, logement et domotique. Il s’agira sous la forme d’ateliers, dans plusieurs espaces dédiés, de « challenger » leur projet avec les participants inscrits au préalable.

En parallèle, et pour continuer la journée dans un esprit innovant et participatif ouvert à une plus grande liberté d’expression pour tous, un forum accueillera, dans l’Espace Midi-Pyrénées, celles et ceux qui souhaitent lancer des projets ou réfléchir à des axes d’amélioration de leur cadre de vie. 4 animateurs et animatrices sont présents pour ce temps de débats informels qui pourra laisser libre court à tous les talents et savoirs issus de l’expérience. Les entreprises retenues dans le cadre de l’appel à contribution seront également présentes avec les posters représentant leur produit pour permettre à chacun de faire part de leurs remarques sur des contenus et méthodes des réalisations présentés en matinée.

En conclusion de cette journée, une synthèse des temps d’échanges et des travaux de l’après-midi sera effectuée par Yves Voglaire, Désigner et Chercheur au Laboratoire de Design de Nîmes.

Concernant l’action régionale dans le domaine du handicap.

L’an dernier, la région annonçait son plan d’actions transversal autour des handicaps 2018/2021, et pour lequel je souhaiterais vous donner les 1er éléments de bilan.

Opérationnel, concret, ce 1er plan, voté en mars 2018, s’appuie sur chacune des compétences fortes de la Région. Il présente des dispositifs pour l’amélioration du cadre de vie et de l’accessibilité des pratiques sportives, culturelles, de loisirs et de tourisme, mais aussi dans le cadre des transports et de la formation professionnelle.

En externe, l’Instance de Dialogue et de Concertation avec les associations représentatives dont s’est dotée la Région, a été réunie régulièrement au cours de l’année 2018 en lien avec les actualités de l’Institution Régionale, dont notamment les présentations des bilans des agendas d’accessibilité programmée, des bâtiments régionaux, des transports et pour la construction de ce 1er plan d’actions transversal.

En interne, et afin de progresser pour une meilleure prise en compte transversale du handicap dans le fonctionnement de l’institution régionale, 21 référents handicap ont été nommés dans chaque direction avec pour mission de porter les valeurs et les droits des personnes dans les dispositifs des politiques régionales et d’être des interlocuteurs privilégiés pour la mise en œuvre de ce 1er plan d’actions transversal. Ils participent ainsi à une véritable acculturation de l’institution.

Réunis régulièrement, ces agents sont invités à venir partager leurs savoirs et former une nouvelle communauté porteuse de sens, afin que les dispositifs relatifs à l’application des politiques régionales prennent en compte le point de vue de la plus grande inclusion possible de tous et de toutes.

Des agents de la collectivité, appelés explorateurs et exploratrices, ont été invités, sur la base de leur intérêt sur la thématique et du volontariat, à se réunir avec les référents au cours de 2 ateliers, l’un en 2017 pour apporter des contributions à l’élaboration du plan d’actions sur des actions en interne pour une collectivité plus inclusive, et le 28 juin 2018 dernier avec certains membres de l’Instance de Dialogue et de Concertation, pour partager les savoirs d’une meilleure connaissance du « qui fait quoi » dans le parcours de vie d’une personne en situation de handicap. Ces nouvelles formes d’échanges répondent à la volonté régionale d’innover et de modifier le rapport à la construction d’un service public de demain avec les usagers.

D’autres réunions sont en cours de programmation pour l’année 2019.

Concernant les 1ers éléments de bilan.

Ce 1er plan d’actions transversal est organisé autour de 2 axes majeurs:

1- « Agir pour une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap au sein des politiques régionales »,

2- « Progresser pour une meilleure prise en compte du handicap dans le fonctionnement de l’institution régionale ».

Il se décline en 20 actions pour servir les engagements de la Région sur la période 2018-2021.

Chaque année, un bilan de l’avancée de ce 1er plan d’actions de mars à mars est présenté en commission sectorielle des Solidarités, des Services publics, de la Vie associative et du Logement, au printemps.

La Commission 2 est chargée de travailler avec les différentes Commissions sectorielles pour une mise en œuvre opérationnelle du plan d’actions, au plus près des attentes et des besoins des usagers.

Ce bilan sera aussi présenté devant l’Instance de dialogue et de concertation chaque année avant l’été.

Concernant l’appel à projets Handicap Occitanie.

Prenant appui sur le dynamisme des associations porteuses de projets et d’actions pour faire progresser l’égalité les droits dans le tissu social et économique régional. Nous avons lancé un appel à projets pour 2016-2017 à destination des associations représentatives du handicap, axé autour de 3 grandes thématiques : Jeunesse, Vie économique et Accès à la vie citoyenne.

En 2017, cet appel à projets a conduit la Région à accompagner 57 projets en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap portés par le secteur associatif régional pour un montant total de subventions de 349 855 €.

En 2018 : Toutes les thématiques ont été investies, en particulier la culture, le sport et les loisirs. 59 projets ont été retenus pour un total de subventions accordées par la Région de 325 553 €.

Cet appel à projets sera reconduit chaque année sur la période 2018-2021. Actuellement l’appel à projets pour la période 2019 est en cours avec une clôture programmée du dépôt des candidatures le 15 février 2019.

Le prix Handi entreprise Occitanie 2017, est un dispositif en faveur de l’emploi de personnes en situation de handicap dans les entreprises régionales.

La Région a lancé en 2017 pour la première fois sur l’ensemble de son territoire un « Prix » en direction des acteurs de l’économie régionale. Ce « prix» vise à récompenser et à valoriser des entreprises du territoire, en particulier les TPE, et les jeunes créateurs d’entreprise en mettant en œuvre des dispositions innovantes et allant au-delà de la réglementation pour offrir des conditions d’emplois adaptées à des personnes handicapées, dont un prix spécial pour les entreprises adaptées. 8 entreprises ont été sélectionnées pour le prix Handi entreprise 2017 par la Commission Permanente du 13 octobre, représentant au total 33 000 € de récompenses.

Un nouveau règlement de ce prix sera présenté à la CP du 7 décembre prochain, pour une remise des prix lors du prochain évènement 2019 qui aura lieu à Montpellier comme l’invite l’alternance du choix des sites.

Sur les premiers éléments de bilan du Plan d’actions.

Le budget dédié aux enjeux du handicap ne se limite pas au budget de la commission des solidarités.

Ce sont donc 90 M€ au total en 2018 qui été fléchés pour divers dispositifs et actions ayant pour objectif de favoriser l’inclusion.

– la mise en accessibilité des lycées et autres bâtiments de la Région

Le Programme Pluriannuel des travaux dans les lycées a été adopté lors de l’Assemblée Plénière de février 2017. 4M€ de crédits de paiement sont prévus pour son déploiement en 2019, tandis qu’environ 100 000€ sont prévus pour poursuivre la mise aux normes des autres bâtiments régionaux.

– La mise en accessibilité des gares et des points d’arrêts routiers

Les Ad’AP des services de transports régionaux ferroviaires de la Région ont été adoptés en 2016 et plus de 58 M€ sont d’ores et déjà engagés. Les Ad’AP routiers départementaux ont été déposés en 2018 et sont en cours d’instruction, ils ont fait l’objet d’une inscription au BP 2018 pour une enveloppe de 13M€.

Celui-ci prévoit pour la mise en œuvre de ces deux Ad’AP, 4.6 M€ de crédits de paiements qui permettront de poursuivre des études d’une part et de commencer à payer les travaux réalisés par la SNCF d’autre part. La Région déplore néanmoins les retards dans la réalisation de ces travaux sur le domaine des infrastructures ferroviaires liés particulièrement aux difficultés pour SNCF Réseau d’honorer ces engagements en termes de phasage de réalisation.

De plus, des actions spécifiques seront soutenues en 2019 par la Région au titre des politiques suivantes :

– L’Accompagnement des équipements publics : 1.5 M€ de crédits de paiements sont prévus pour accompagner les communes dans les travaux de mise en accessibilité des bâtiments accueillant du public, en application des critères adoptés par la Commission Permanente du 7 juillet 2017.

– Le programme « Sport et Handicap », de la commission Sports, permettra de favoriser les pratiques handisport et sport adapté par un soutien aux Structures Régionales et aux Clubs dans les secteurs de la formation des bénévoles, du développement de la pratique et de l’organisation de manifestations spécifiques. Ce programme est doté d’un budget de 190 000 € en crédits de paiements.

La rémunération et la formation des Travailleurs Handicapés, pour laquelle le budget 2019 prévoit une enveloppe de près de 57 M€, visera à favoriser l’insertion professionnelle, dont plus de 600 000 € sur des actions en direction des CFA Spécialisés.

Pour finir, je vous renouvelle mes remerciements pour ces moments de travail et d’engagement essentiels pour la construction du monde solidaire d’aujourd’hui et demain.

 

Publicités