Direction des finances. Stop à la casse du service public

Text placeholder

Suite au courrier qui m’a été adressé par l’intersyndicale de la direction régionale des finances publiques, et en ma qualité de Vice-Présidente en charge des services publics, je tiens à apporter mon soutien total, et celui de la majorité régionale, aux agents des services publics. Mobilisés depuis déjà de nombreuses semaines, ils dénoncent à juste titre la destruction du service public des finances orchestrée par le gouvernement.

Sur fond de politiques d’austérité, d’économies budgétaires et de soi-disantes restructurations, c’est l’égalité des droits que le gouvernement met à mal. Limitation de l’accueil physique, travail à distance pour les agents, fermetures en série, fusions de directions, suppressions de postes… Les mesures annoncées par le gouvernement sont nombreuses. Comme dans d’autres de nos services publics, il nous ressert l’argument du “recentré, concentré”, qui au final, va encore aboutir à une véritable désertification de nos territoires.

Pour rappel, ce sont près de 80 trésoreries de proximité qui ont été supprimées sur les 13 départements d’Occitanie. De plus, il est annoncé que 134 postes seront encore supprimés en 2019, portant le total à 1 717 suppressions en 10 ans. C’est une véritable saignée qui va obligatoirement entraîner une hausse des inégalités territoriales. Comme pour l’éducation, la santé ou les transports, le gouvernement est en train de chercher à accélérer la division de nos territoires, avec d’un côté les citoyens des métropoles, et de l’autre, les habitants de banlieue et des territoires ruraux, considérés par ce gouvernement comme citoyens de seconde zone.

Publicités