Région Occitanie. Commission permanente du 19 avril 2019

Voté

Les élus du conseil régional ont tenu leur commission permanente ce vendredi 19 avril à Montpellier. Au titre de la commission des solidarités, de nombreuses délibérations ont été votées par les élu.e.s concernant la création de logement sociaux en Occitanie, le financement de projets de santé, l’opération 1er départ en vacances, ou encore les projets soutenus au titre de la lutte contre les discriminations.

Logement

2

Au titre de l’accompagnement à la construction de logements sociaux, il a été proposé aux élus de soutenir 59 opérations, en application du règlement en vigueur, concernant la création de 1 063 logements sociaux pour un montant global de subventions régionales de 1 540 401,60 euros. Avec ces dossiers, depuis le début de l’année 2019, ce sont 1 502 logements sociaux (92 opérations) avec un montant total d’aide de 2 278 008,60 euros, qui auront fait l’objet d’un soutien de la Région.

Santé

3

En application des critères d’intervention en vigueur, la commission permanente a décidé de soutenir sept demandes de financement pour des projets de maisons de santé pluriprofessionnelles, portées par la Commune de La Cavalerie (12), la Communauté de Communes Conques-Marcillac (12), la Communauté de Communes Causses et Vallée de la Dordogne (46), la Commune de Chanac (48), la Communauté de Communes des Terres d’Apcher-Margeride-Aubrac (48), la Commune de Barbazan-Debat (65) et la Commune de Montricoux (82). Cinq dossiers font l’objet d’une bonification au titre du Plan Montagnes.

Avec ces dossiers, depuis le début de l’année 2019, ce sont 11 maisons de santé pluriprofessionnelles qui auront fait l’objet d’un soutien de la Région, représentant 1.149.200€ de subventions (dont 70.000€ au titre des bonifications Plan Montagnes, pour 7 dossiers).

Solidarité

4

Pour l’édition 2019-2020, l’UNAT, la région Occitanie, l’ensemble des CAF et des MSA d’Occitanie, soit 17 partenaires sociaux, se mobilisent à nouveau pour le déploiement de l’opération « 1er départ en vacances ». L’UNAT Occitanie a présenté aux partenaires un projet comportant un programme de séjours et un budget prévisionnel pour les départs en vacances en maintenant l’objectif de 2 400 enfants d’Occitanie dans des centres de vacances répartis sur toute la région.

Le budget prévisionnel global de l’opération « 1er départ en vacances » de l’été 2019-hiver/printemps 2020 pour un objectif de 2 400 jeunes correspondant à 27 965 journées/vacances s’élève à 2 334 199,58 € TTC. Ce montant comprend les frais de séjour (hébergement, restauration, activités, encadrement), l’accompagnement des jeunes porteurs de handicap, les transports et les navettes, la logistique et les frais généraux.

Comme les années précédentes, des jeunes en situation de handicap seront intégrés dans le dispositif régional, avec un objectif maintenu de 120 bénéficiaires porteurs de handicap.

Lutte contre les discriminations

5

Au titre du dispositif régional de soutien aux projets de lutte contre les discriminations, la commission permanente a approuvé le soutien aux projets associatifs suivants:

– l’association PREDI-EURONU pour l’organisation de la conférence débat jeunesse « TolMUN2 »

– l’association RENCONT’ROMS NOUS pour son projet d’inclusion sociale et culturelle des populations Roms

– l’association PETITS DEBROUILLARDS OCCITANIE pour son projet de création d’outils pédagogiques visant à déconstruire les préjugés

– l’association SOLIDARITE AVEC LES GENS DU VOYAGE pour son projet de création du web documentaire « J’habite ici »

– le CENTRE D’ENTRAINEMENT AUX METHODES D’EDUCATION ACTIVE (CEMEA) pour son projet de lutte contre le racisme et les différentes formes de discriminations

– l’association CULTURES DU COEUR 66 pour son projet de lutte contre l’exclusion et ses actions en faveur de l’insertion sociale des personnes et familles les plus démunies.

Discrimétrages

6

Le concours régional DISCRIMETRAGES organisé chaque année par la Ligue de l’Enseignement Occitanie / Pyrénées – Méditerranée consiste à mobiliser des lycéens et apprentis sur le sujet des discriminations en les accompagnant sur la réalisation d’un court métrage présenté en fin d’année scolaire devant un jury, et valorisé lors d’un événement dans les locaux de la collectivité régionale. Ces films sont ensuite utilisés par les différentes fédérations de la Ligue de l’Enseignement comme matériel pédagogique dans les établissements d’enseignement de la région. Ainsi, une aide de 35 000 euros a été accordée aujourd’hui à l’Union Régionale de la Ligue de l’Enseignement afin de soutenir l’organisation de ce concours.

Publicités