Une lutte exemplaire. Bravo aux postiers du Tarn et Garonne !

Add a subheading (1).png

“Ne parlez pas d’acquis sociaux, mais de conquis sociaux, car le patronat ne désarme jamais” avait eu le courage d’affirmer Ambroise Croizat, ministre communiste à la libération. 80 ans plus tard cette citation n’a pas pris une ride !

Je tiens à adresser toutes mes félicitations aux agents postiers du Tarn et Garonne qui ont repris hier le travail après 48 jours de grève, une lutte qui a fini par leur permettre de trouver un terrain d’entente avec la direction de La Poste.

Cette bataille victorieuse nous montre à quel point, plus que jamais, l’unité des travailleurs est essentielles pour arracher de nouveaux droits ou défendre ceux existants. Ce message doit retentir dans toute la région, théâtre de nombreuses luttes, que ce soit dans la santé, les finances publiques ou même dans le privé. Malheureusement, nous avons appris début juillet qu’un plan social est annoncé au sein du groupe Conforama et celui-ci prévoit de liquider les magasin de Millau, Pamiers et Montauban. Une centaine de salariés sont d’ors et déjà inquiets pour leur avenir. Je veux ici leur apporter tout mon soutien  et ma disponibilité en tant que vice-présidente de la région. Je veux aussi leur dire que la lutte paie, que la victoire qu’ont obtenu les postiers, eux aussi peuvent l’obtenir. Le patronat ne désarme jamais, excepté face à des travailleurs unis.

Publicités